Numéros à appeler en cas de situation d’urgence :
15 → S.A.M.U. : besoin médical urgent, malaise, coma, hémorragie, douleur thoracique, difficultés ou arrêt respiratoires, brûlure, intoxication, ...
17 → Police secours : violences, agression, vol à l’arraché, cambriolage, ...
18 → Sapeurs-pompiers : incendie, fuite de gaz, risque d’effondrement, ensevelissement, électrocution, accident de la route, ...
112 → N° d'appel d'urgence européen : toute urgence nécessitant une ambulance, les services d’incendie ou la police dans un pays de la CEE.
114 → N° d'urgence national pour les personnes sourdes et malentendantesuniquement par SMS ou FAX pour toute personne sourde ou malentendante, victime ou témoin d’une situation d’urgence.

Pour faciliter et accélérer le traitement de votre appel, pensez à préciser ces 3 points : qui je suis ? (Vous êtes victime ou témoin, et donner un numéro de téléphone sur lequel vous restez joignable), où je suis ? (adresse précise de l’endroit où les services doivent intervenir), pourquoi j’appelle ? (les motifs de votre appel


Le Fil année 2019

Le_fil_ernolsheim
Notre actualité en 2019
 

Décembre 2019 : Le sous-préfet en visite
Extrait article DNA
Joël Dubreuil, sous-préfet de Saverne, s’est déplacé à Ernolsheim. Il a répondu à l’invitation du maire Alfred Ingweiler qui l’a reçu, accompagné de son adjoint François Schnell.
Au cours d’un entretien très ouvert de près d’une heure, le maire lui a présenté la commune, ses forces et ses faiblesses, les tissus économique et associatif ainsi que les différents indicateurs qui caractérisent une commune. Puis, après avoir énuméré les chantiers qui ont marqué le mandat, soit la construction de la salle festive et la transformation du POS en PLU dont l’enquête publique vient de démarrer, il a abordé les dossiers en cours et ceux prévus à plus longue échéance.
Le représentant de l’État a rappelé les orientations stratégiques d’investissement et les différentes priorités qui dicteront la répartition de la dotation d’équipement des territoires ruraux (DET.) pour 2020.
Puis place au terrain pour se rendre compte, de visu, des atouts du village qu’avait mis en avant le maire et des chantiers à court terme. « Vous administrez un très joli village. Faites-le vivre et conservez son environnement, » a déclaré le sous-préfet.
La visite s’est terminée au gîte équestre « Les Quatre Saisons » où Gaby Mensch, la propriétaire, a pu présenter son exploitation avec enthousiasme. « Nous sommes « équestres » mais aussi « gîte », pas besoin de venir à cheval chez nous pour passer des nuits, » a-t-elle insisté et de citer des groupes de randonneurs ou de cyclistes qui viennent régulièrement profiter du beau village et de son environnement.191219 visite sous prefetLe sous-préfet a visité le gîte équestre « Les quatre saisons » de Gaby et Lucien Mensch. Photo DNA

 

Novembre 2019 : Un beau voyage vinicole
Extrait article DNA
Un beau voyage vinicole Cette fois-ci les bénévoles de la bibliothèque avaient invité Nicolas Stephan, professeur de sommellerie pour un voyage initiatique et de découverte de sept produits fermentés.
Ainsi plus de 40 participants se sont déplacés et Alfred Ingweiler, le maire, s’est fait un réel plaisir en les accueillant dans la flambante nouvelle salle festive. « Il vous sera proposé une analyse sensorielle de sept produits fermentés, accompagnés de quelques amuse-bouches », telle était l’annonce sur l’affiche. Sept produits, sept régions dans trois pays différents.
Trois pays, sept régions dans un fauteuil
Avec beaucoup de passion et de pédagogie Nicolas Stephan a su faire profiter au public de ses connaissances. Avec des termes précis et non sans poésie tels qu’on les connaît venant d’un sommelier, il a su faire découvrir les subtilités de chacune des boissons.
Ainsi, après un tour en Alsace, avec une bière « Ipa » blonde, les amateurs se sont retrouvés en Normandie autour d’un cidre « Le Paulmier ». Puis direction l’Italie avec un « Moscato d’Asti ». Après un tour dans le Beaujolais autour d’un rouge « Gamaret », retour en Italie pour délecter un « Picano Ciu Ciu » rouge. Puis un nouveau crochet en France dans le Sud Ouest avec un vin de Fronton, ce voyage fantastique s’est terminé autour d’un « Porto Adriano Ramos » du Portugal.
Bien sûr le tout a été fait avec modération et, cerise sur le gâteau, chaque boisson était accompagnée d’un amuse-bouche assorti avec beaucoup de goût par le sommelier.
Les questions posées par l’assemblée étaient sensées et nombreuses, preuve s’il en fallait que la soirée a vraiment plu. Vous pensez, trois pays, sept régions dans un fauteuil, un verre à la main : que demander de plus !191201_Voyage_Vinicole_rev01Le public a profité des conseils de l’œnologue. Photo DNA

 

Novembre 2019 : Collecte des déchets verts, Un service toujours apprécié
Extrait article DNA
Cette année encore, la municipalité a donné la possibilité à ses concitoyens de venir déposer leurs déchets dits « déchets verts » à l’endroit de collecte habituel.
Deux remorques ont été mises à leur disposition durant tout un samedi. Ces déchets sont alors véhiculés vers la plate-forme de Dettwiller où ils seront transformés en compost.
« Nous proposons toujours deux dates espacées de quelques semaines permettant à chacun de s’organiser. La première a eu lieu mi-octobre et le service est toujours autant apprécié », confie François Schnell, adjoint au maire qui a assuré une permanence.
Des membres du conseil municipal sont en effet présents pour, d’une part, surveiller la nature des déchets et d’autre part, pour aider les personnes âgées à les hisser sur la remorque.
« On apprécie beaucoup le service, mais ce qui est bien aussi c’est qu’on rencontre d’autres villageois avec qui on peut échanger peu importe le sujet », confie Alain, un habitué.
Et déjà derrière lui deux autres Ernolsheimois attendent afin de se débarrasser de leurs plantes, fleurs et autres feuilles qui reviendront un jour, qui sait, dans le village sous forme de compost.191128_Dechets_Verts_rev01Les déchets sont stockés sur la remorque de la commune. Photo DNA

 

Novembre 2019 : Un nouvel écrin pour faire la fête
Extrait article DNA
Inaugurée samedi par le maire Alfred Ingweiler et des élus locaux, la salle festive d’Ernolsheim-lès-Saverne est désormais prête à accueillir les associations et les habitants de la commune.
Un peu plus d’un an après le lancement des travaux, en juillet 2018, la salle festive « est prête », se félicite le maire Alfred Ingweiler. Une rapidité d’exécution qui a inspiré le conseiller départemental : « Le chantier n’a pas été réalisé à la vitesse de l’escargot mais à celle du TGV », a glissé Thierry Carbiener, en référence à la ligne à grande vitesse qui traverse le ban communal.
« Ça y est, Ernolsheim-lès-Saverne a une salle, une salle festive », s’est réjoui samedi, lors de l’inauguration, le maire Alfred Ingweiler. Jusqu’alors, sa commune était « le seul village à 30 km à la ronde qui n’avait pas de salle de fêtes », a poursuivi l’édile devant un parterre d’élus, membres associatifs et quelque 350 administrés – sur 500 habitants – curieux de découvrir ce nouvel écrin. Et quel écrin.
« Une belle surprise »
Le bâtiment dessiné par le cabinet d’architecte Heintz et associés, réalisé pour partie par des entreprises locales sous la maîtrise d’ouvrage du cabinet d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement du Bas-Rhin (CAUE), a tout pour plaire.
Le sous-préfet de Saverne Joël Dubreuil a d’ailleurs salué « un beau projet qui méritait de sortir de terre et d’être soutenu comme il l’a été ». Et le président de la communauté de communes du pays de Saverne Dominique Muller l’a qualifié « très belle surprise ». « Ce n’est pas une coquille vide », a-t-il ajouté, allusion faite aux “Schnecke”, petit sobriquet par lequel on aime appeler les habitants d’Ernolsheim-lès-Saverne.
Implantée dans un cadre champêtre, au pied des Vosges du Nord, avec une vue dégagée, cette salle festive de 360m2 séduit par son orientation et sa luminosité.
Ses grandes baies vitrées et son aire festive et dansante extérieure invitent les convives à sortir de la salle d’évolution de 280 m² équipée d’un vidéoprojecteur et d’un écran, d’un bar et d’une grande cuisine fonctionnelle, pour profiter des aménagements alentour. Pour parfaire les équipements, elle se dote d’une acoustique efficace et d’une bonne sonorisation – réalisée gracieusement par Patrick Vix et Joël Aron.
« C’est un endroit chaleureux, on s’y sent bien. Je suis sûre que dans quelque temps, elle sera le cœur battant du village », s’est réjouie Huguette Zeller, conseillère régionale.
« C’est votre salle. Il faut la faire vivre »
C’est également le vœu formulé par Alfred Ingweiler. Il reste désormais à la population locale, pour qui ce projet a été conçu, à se l’approprier. « C’est votre salle, a lancé à destination de l’assemblée Alfred Ingweiler. Il faut vous l’accaparer. Il faut la faire vivre. De nouvelles activités sont maintenant possibles. »
L’édile imagine l’organisation « de séances de danse, de thé dansant, des soirées cabarets, des activités pour les jeuniors (sic) dans le cadre de la prévention de la perte d’autonomie ».
Les nombreuses associations du village devraient pleinement en profiter. La Batterie fanfare et la chorale municipale, qui ont assuré samedi la partie musicale de l’inauguration, répéteront peut-être entre ces murs recouverts de bois. Des événements communaux, à destination de toutes les générations, pourront également y être organisés. En revanche, Alfred Ingweiler ne souhaite pas y organiser le messti, qui « doit rester au cœur du village ».
Enfin, le maire n’exclut pas de louer le bâtiment pour des mariages ou d’autres manifestations afin de « réduire les frais de fonctionnement ».
Grâce à ces atouts, le maire espère que cette salle remplira pleinement son rôle. « Ce n’est pas une salle polyvalente mais une salle festive », a fait remarquer le député de Saverne Patrick Hetzel. « La symbolique à son importance car vous allez continuer longtemps à faire la fête », a-t-il lancé.
Un projet à 863 000 € HT
Le coût de construction de la salle festive s’élève à 963 793 € HT et hors maîtrise d’œuvre et autres missions chiffrées qui s’élèvent à 150 000 € environ. Pour financer ce projet, la commune a reçu une contribution de 149 000 € de l’État dans le cadre de la DETR et 50 000 € dans le cadre du contrat de ruralité pour le territoire du pays de Saverne plaine et plateau. La région Grand Est a versé deux subventions : une pour le bois de 62 293 € et une autre dans le cadre des investissements locaux de 75 000 €. Le conseil départemental a octroyé une aide de 100 000 € au moyen du fonds de solidarité communale. La commune a également bénéficié de la réserve parlementaire du député de Saverne Patrick Hetzel à hauteur de 4 300 €.
Gérard Aron honoré
À l’issue de la cérémonie, Gérard Aron a été nommé citoyen d’honneur par le maire Alfred Ingweiler pour son engagement dans la vie associative depuis plus d’un demi-siècle. Membre fondateur de l’association des donneurs de sang bénévoles, trésorier et vice-président de cette association durant 15 ans, Gérard Aron affiche également deux mandats de conseiller municipal. Membre et joueur dans le club de football local pendant 15 ans et de la batterie fanfare durant 61 ans, cet ancien sapeur-pompier est également membre du club vosgien depuis 37 ans et de la musique ABM depuis 54 ans.191119_Inauguration_Salle_Festive_02_rev01

191119_Inauguration_Salle_Festive_03_rev02

191119_Inauguration_Salle_Festive_rev01Les élus du territoire ont officiellement inauguré la nouvelle salle samedi.      

191119_Inauguration_Salle_Festive_03_rev01Gérard Aron avec son épouse et le maire Alfred Ingweiler.  Photo DNA G.E.

 

Novembre 2019 : Rencontre des « jeuniors » au bonheur des dames
Extrait article DNA
Les rencontres des « jeuniors » d’Ernolsheim, autrement dit le club du 3e âge, ont repris depuis octobre
Au rythme de deux rencontres par mois, une quinzaine de seniors se réunit régulièrement dans la salle culturelle de la mairie. « Nous sommes toujours à peu près la même équipe », déclare Francine la plus jeune du groupe et d’ajouter que les réunions sont ouvertes à tous.
« Il n’y a pas de véritable programme préétabli, les thèmes ou les animations se font selon les sensibilités des uns ou des autres ou selon l’actualité », ajoute-t-elle. Ainsi, une fois, c’est le chant qui prédomine, une fois, les blagues, une autre fois, autre chose.
Lorsque le maire Alfred Ingweiler leur a rendu visite, les participants s’exerçaient à lire l’alsacien. Pour être exact, il faut parler de participantes car pour l’instant c’est uniquement la gent féminine qui est représentée. « Nous devrions être plus nombreux, le potentiel est là », regrette un peu Lisa, une habituée.
Le maire en a profité pour leur signaler le dépôt du dossier « Actions de prévention de la perte d’autonomie » à la conférence des financeurs. L’opération est initiée par la section locale de l’Uniat (Union nationale des invalides et accidentés du travail) et portée par la commune.
Une dizaine de thèmes ont été proposés et feront l’objet de conférences sur, à titre d’exemple, la mémoire, le sommeil, la nourriture, les informations juridiques, etc. Un atelier informatique avec initiation à l’utilisation d’un smartphone et un stage de conduite seniors font également partie du programme.
« Vous serez, bien sûr, informés le moment venu », ajoute le maire tout en rappelant que ces actions sont ouvertes dès 60 ans, et en souhaitant une large participation.
Mais déjà la cafetière commence à émettre le signal classique pour annoncer que le café est prêt et que le moment est venu pour changer de thème. L’après-midi n’était pas encore terminée !191108_rencontre_seniors_rev01Elles se retrouvent deux fois par mois.  Photo DNA

 

Octobre 2019 : Vie communale Des fleurs arrachées !
Extrait article DNA
Ernolsheim, village fleuri, a-t-il subi des actes de vandalisme ? De vol ? Toujours est-il que vendredi matin les pots de géranium étaient vides, les beaux aménagements floraux déserts. Disparus les zinnias, dahlias et autres pétunias.
Mais un œil expert aura de suite remarqué que les plates-bandes sont restées en place. Elles avaient même bonne allure puisque retournées et bien lissées. Finalement nulle malveillance à signaler, mais tout simplement l’intervention d’une équipe de bénévoles qui a fait le nettoyage d’automne !
En effet, comme tous les ans, à l’approche de celui-ci il faut mettre un terme au fleurissement printanier et estival et déjà préparer la terre pour le fleurissement hivernal. « C’est dommage, elles étaient encore belles » a déclaré avec regret Marina qui s’était portée volontaire à côté des conseillères municipales Éliane et Francine accompagnées de leurs maris pour faire place nette. « Il faut maintenant penser à la décoration de Noël » a rajouté Hans l’ancien ouvrier communal avec un clin d’œil qui pourrait annoncer une de ses surprises dont il est coutumier.
Rendez-vous fin novembre.190922_Fleurissement_Hivernal_rev01Les bénévoles ont préparé le fleurissement hivernal.  Photo DNA

 

Septembre 2019 : Transport, Voir Saverne et revenir
Extrait article DNA
La commune d’Ernolsheim fait partie des communes ne bénéficiant d’aucune déserte de transport public hormis le bus de ramassage des lycéens et collégiens qui se rendent à Saverne.
Cette situation existe de longue date et la population s’en est accommodée par la force des choses. Or le contexte économique a fortement changé ces dernières années.
Une possibilité de se rendre à Saverne et d’y revenir va s’ouvrir aux habitants de la commune. Ils pourront désormais emprunter la ligne scolaire n° 490 des collégiens et des lycéens qui fréquentent les établissements scolaires de Saverne.
« Nous le savions déjà, mais le diagnostic réalisé dans le cadre de la transformation du POS (plan d’occupation des sols) en PLU (plan local d’urbanisme) l’a encore plus mis à l’évidence : 205 personnes travaillent en dehors d’Ernolsheim ce qui représente 82,4 % de la population active. À l’heure où le développement durable est, plus que jamais, d’actualité et qu’un des moyens pour réduire la production de carbone est la limitation des déplacements courts, il me paraît important de traduire les objectifs et directives nationales en acte », indique le maire Alfred Ingweiler.
Il a donc fait une demande dans ce sens à la région Grand Est qui a donné son accord.
Ainsi durant la période scolaire – et uniquement durant celle-ci – il sera possible de se rendre à Saverne et d’en revenir tous les jours de la semaine sauf le samedi en prenant le bus scolaire aux deux arrêts dans la commune.
« Les billets seraient à commander à la région Grand Est, mais nous sommes en train de réfléchir à une solution locale. Les informations utiles et les horaires seront donnés dans le bulletin municipal d’octobre », ajoute Alfred Ingweiler.
Nul ne doute que cette nouvelle possibilité sera appréciée par les Ernolsheimois, jeunes ou moins jeunes et qu’ils sauront en profiter pour faire développer ce service. Et si un bus en cachait un autre?190922_Transport_Ernolsheim_Saverne_rev01Dorénavant les habitants d’Ernolsheim pourront utiliser le bus scolaire.  Photo DNA

 

Aout 2019 : Les voisins se retrouvent Les rues en fête !
Extrait article DNA
Nul ne doute qu’à Ernolsheim les « Gassefescht » (fêtes des rues) s’installent et ce probablement pour la durée. Après la rue Saint-Jean et la rue de la Forêt, c’étaient à la rue de la Zinsel, au quartier du « Ingerlaendel » et au lotissement de mettre les couverts.
Les voisins de la rue de la Zinsel auxquels s’étaient joints ceux de la rue de Dossenheim avaient choisi le samedi midi pour se rencontrer autour d’une tarte flambée. Ils étaient plus de cinquante à festoyer jusqu’à tard le soir, la pluie qui s’était également invitée n’y a rien fait.
Même nombre de participants pour la fête du lotissement qui se sont rencontrés également à midi, mais cette fois-ci le dimanche. Ils avaient plus de chance avec le soleil qui était omniprésent, pour ne pas dire trop présent.
Les voisins du « Ingerlandel » étaient moins nombreux puisque leur quartier est plus petit. Il n’empêche que, là aussi, la bonne ambiance était de mise.
Cinq fêtes des voisins pour un village comme Ernolsheim, finalement il ne resterait plus que le « reste du village » qui pourrait s’y mettre l’année prochaine.190827_Gassefescht_Zinsel_rev01Dans la rue de la Zinsel, les voisins se sont retrouvés samedi à midi pour une tarte flambée.190827_Gassefescht_Lotissement_rev01La fête des habitants du lotissement a eu lieu le dimanche à midi. Photos DNA.190827_Gassefescht_Ingerlandel_rev01Les habitants du « Ingerlandel » ont fêté l’été entre voisins.

 

Juillet 2019 : Sortie découverte en alsacien à Ernolsheim-lès-Saverne
Extrait article DNA
Une sortie découverte en alsacien du village d’Ernolsheim-lès-Saverne aura lieu ce jeudi 25 juillet.
« E Friejohr fer unseri Sproch in Arelse, bi Zàwere. Er kenne do so mànches gepfleschtertes Gassel, Brùnne, Wäsch ùn sogàr d’Kerich met ehre moderne Kerichefanschter entdecke. Kurzi Erfàhrunge vun d’r Schüelzit vor hundert Johr, ùn noch viel ànderi Eijeschàfte vun dem Dorf àm Rànd vun de Nordvogese. »
Lors de cette visite on parcourant les rues et ruelles du village, on pourra découvrir les trésors et le patrimoine, notamment l’église avec ses vitraux.
Visite guidée sur inscription au 06 47 97 54 96. Le départ est fixé devant la mairie. La visite se fera de 15 h à 17 h 30. Animateur : Gilbert Kuntz. Visite gratuite.190723_Visite_village_rev01

L’église avec ses vitraux. Photo DR.

 

Juillet 2019 : Nature Villes et villages fleuris, palmarès du Bas-Rhin
Ernolsheim-lès-Saverne a obtenu le 3e prix de la créativité
Extrait article DNA
Les jurys composés d’élus, de techniciens du tourisme, des espaces verts et d’horticulteurs qui sont mobilisés par Alsace Destination Tourisme, en charge de l’organisation des tournées « Villes et Villages fleuris », ont visité les communes désireuses d’entrer dans la démarche de fleurissement durable et de valorisation paysagère.
Ils ont élaboré les palmarès départementaux des communes les plus avancées dans ce domaine et ont établi une sélection des communes jugées susceptibles d’obtenir la première fleur.
Les communes suivantes sont proposées à la 1re fleur par le jury départemental.
Le jury régional les évaluera à son tour en 2020 et validera peut-être ces propositions :
Breitenbach – Morsbronn-les-Bains – Quatzenheim – Preuschdorf
Les communes suivantes sont encouragées et seront automatiquement revisitées par le jury départemental l’année prochaine :
Schoenenbourg – Wintzenheim Kochersberg
Le palmarès des communes
1re catégorie (moins de 300 habitants)
2e catégorie (de 301 à 1 000 habitants)
1er prix Breitenbach
2e prix Morsbronn-les-Bains
3e prix Quatzenheim
3e catégorie (de 1001 à 2000 habitants)
4e catégorie (de 2 001 à 5 000 habitants)
Prix spécifiques Alsace
Aménagement paysager de la commune et fleurissement particulier d’un point ou d’un équipement public
1er prix Birlenbach – jardin biblique
2e prix Romanswiller – place sur la route de Wangenbourg
3e prix Griesheim-près-Molsheim – place du tilleul
3e prix ex-aequo Herbsheim – place de la mairie
Prix de la créativité
Communes 1 fleur
1er prix Wasselonne – locomotive fleurie
2e prix Gambsheim – voie verte du Rhin
3e prix Ernolsheim-lès-Saverne – traditions vigneronnes
Communes 2 fleurs
1er prix Rauwiller – Récup’Art et fleurissement
2e prix Mertzwiller – le cyclisme
Communes 3 fleurs
1er prix Bischwiller – les poteries d’Alsace
2e prix Strasbourg – la nature partagée en ville
3e prix Mussig – fleurs et légumes
3e prix ex aequo Scharrachbergheim-Irmstett – au coin des légumes
Communes 4 fleurs
1er prix Dieffenbach-lès-Woerth – contes et fables
Félicitations du jury pour les communes hors-concours : Beinheim – Drusenheim – Schweighouse-sur-Moder
Félicitations du jury pour les compositions mélangées de vivaces et d’annuelles : Oermingen
Félicitations spéciales du jury pour les aménagements autour du Tour de France : Oberbronn190723_Fleurissement_prix_creativite_rev01Ernolsheim-lès-Saverne a obtenu le 3 e prix de la créativité. Photo DNA.

 

Juillet 2019 : les « Schneckes » en quête d’un nouveau titre
Extrait article DNA
Ernolsheim-les-Saverne tente d’obtenir le prix de la créativité dans le cadre des villages fleuris.
Suite à l’obtention de sa première fleur dans le cadre des villes et villages fleuris en 2017, c’est le prix de la créativité qu’espère recevoir Ernolsheim-lès-Saverne cette année après le passage du jury départemental mardi dernier.
Cette année, la vigne et ses travaux a été le thème retenu. Tout le village d’Ernolsheim-lès-Saverne est ainsi parsemé d’objets fleuris en lien avec le vignoble qui, autrefois, caractérisait cette petite bourgade alsacienne. « En plus des raisins, l’escargot nous sert de porte-étendard cette année.
“Schnecke” est le petit sobriquet par lequel on aime appeler les habitants d’Ernolsheim. Non parce qu’ils sont mous, loin de là, mais parce que cet animal est présent en grand nombre dans les vignes et peuplait massivement les alentours », raconte Alfred Ingweiler, le maire.
C’est ainsi qu’au niveau de l’église, un soin tout particulier a été porté afin de mettre en avant les spécificités locales. On peut y observer des fûts de vin ainsi qu’une presse à raisins, rappelant avec subtilité le thème choisi. Cet emplacement était donc parfait pour être évalué afin de prétendre au prix de la créativité. Pour rappel, il s’agit d’une récompense mettant en avant les réalisations originales de fleurissement ou d’aménagement paysager sur un sujet précis.
La redécouverte d’un patrimoine
Cependant, tout ce travail n’aurait pas pu voir le jour sans l’aide de la population. « On a été énormément surpris par la réaction des habitants. Ils ont tout de suite adhéré au projet », se félicite Michelle Muller, première adjointe au maire. Et de poursuivre : « Tout le monde a mis la main à la pâte, certains ont même fait des marchés aux puces pour dénicher de la décoration insolite ».
L’idée de redécouvrir un patrimoine et de le remettre au goût du jour a donc séduit la majorité des villageois. « En plus, cela nous permet de vivre dans un cadre agréable, en permanence entretenu », rajoute Éliane Gastebois, conseillère municipale.
Une dynamique plus que positive
L’engouement que suscite cette participation aux villes et villages fleuris aura également eu des répercussions plus que positives, aussi bien entre les citoyens qu’au niveau des actions menées par la mairie. « Comme les plantes qui ont besoin d’eau pour pousser et s’embellir, nous avons besoin de petites mains pour évoluer et grandir. À travers cette dynamique, on a été étonné de voir la cohésion sociale qui en a émané. Les gens discutaient entre eux, la bonne humeur était toujours au rendez-vous », raconte Michelle Muller.
De plus, le village s’est également vu remettre sa première libellule, récompensant une commune qui se veut être respectueuse de l’environnement en n’utilisant plus aucun pesticide et qui veille à sa consommation en eau pour ses espaces verts. Un potager pédagogique a également vu le jour au sein de l’école municipale.
Une aventure pleine de surprise donc, que tout Ernolsheim-lès-Saverne compte bien suivre de près et faire perdurer au fil du temps. « La deuxième fleur ainsi que la deuxième libellule sont plus que jamais à portée de main. C’est la prochaine étape », conclut le maire.
Les résultats devraient être révélés dans quelques jours. D’ici là, il est possible d’aller en prendre plein les yeux au cours d’une balade au cœur du centre-ville, où fleurs et aménagements paysagers forment une palette de couleurs resplendissante.190720_Fleurissement_quete_nouveau_titre_rev01L’aménagement qui a été présenté au jury départemental, dans le thème de la vigne et de ses travaux. Photo DNA.

 

Juillet 2019 : Un beau feu d’artifice
Extrait article DNA
La commune d’Ernolsheim-lès-Saverne a commémoré la fête nationale du 14-Juillet.
Les commémorations ont commencé par la distribution du « 14 juillet wecke » par l’équipe municipale sur le parvis de la bibliothèque où les enfants ont réceptionné la convoitée brioche après avoir entonné la Marseillaise sous la direction improvisée du maire Alfred Ingweiler.
Plus tard, à 21 h, au cimetière, le maire et son adjointe Michèle Muller, entourés du conseiller départemental Thierry Carbiener, de Jean-Pierre Adolff, ancien maire, des président(e)s, présidents d’honneur et représentants des associations locales, de concitoyens et de nombreux enfants, ont déposé une gerbe devant le monument aux morts. François Schnell le second adjoint, avait pris le commandement du protocole.
Dans son discours le maire a insisté sur les trois valeurs indissociables à préserver que sont « liberté, égalité et fraternité ». Il a aussi exprimé ses remerciements à la batterie-fanfare : « Nous avons la chance de vous avoir et nous sommes fiers de vous avoir », a-t-il dit. Thierry Carbiener a renchéri et aussi relevé avec plaisir la présence de nombreux enfants et jeunes.
Après la cérémonie solennelle chaque enfant s’est vu remettre un lampion ou une torche. La batterie fanfare, sous la direction de Frédéric Weiss, accompagnée par l’ensemble des participants s’est alors dirigée vers la mairie où le cortège a fait une halte pour entonner la Marseillaise.
Puis direction stade du Frohnberg pour rejoindre les convives qui s’étaient déplacés dès 19h pour le repas proposé par l’amicale des anciens sapeurs-pompiers et l’amicale des donneurs de sang bénévoles.
En attendant impatiemment du feu d’artifice les convives se sont essayé à quelques pas de danse.
Le feu d’artifice, réinstauré après quelques années d’absence, a été le clou de la soirée. L’assistance était ravie.
Françoise Haber et Jean-Claude Kleitz, les présidents des associations organisatrices étaient rassurés : pari réussi !190717_commemoration_14_juillet_rev01Les enfants du village étaient présents pour le dépôt de gerbe au monument aux morts. Photo DNA.

 

Juillet 2019 : Bibliothèque animation Entrer dans la danse comme dans un livre
Extrait article DNA
« Entrez dans la danse, voyez comme on danse… ». Telle aurait pu être l’affiche de la bibliothèque municipale pour l’annonce de son animation trimestrielle.
Angélique Calleger et son équipe avaient choisi la danse dans le cadre des activités qu’elles proposent régulièrement à la bibliothèque d’Ernolsheim-lès-Saverne. Ainsi après une initiation à la danse folklorique, une initiation à la country a été programmée.
Le groupe folklorique du pays de Hanau, sous la direction de sa présidente Georgette Weber venue accompagnée d’une dizaine d’enfants, a enchaîné une dizaine de danses restées simples pour l’occasion. « C’est dommage qu’il y avait peu d’enfants d’Ernolsheim qui se sont déplacés, car c’était un moment très chouette », déplore Angélique.
La danse country a eu incontestablement plus de succès puisque pas moins d’une trentaine de personnes s’était rendue au stade Frohnberg pour se faire guider par l’animateur René Schall des Wild Wild Dancer’s de Wilwisheim. Lui était venu avec une vingtaine de danseurs de son association pour faciliter l’apprentissage de la dizaine de danseuses locales passionnées par la country. Elles ont eu l’occasion de goûter à la « line dance », très à la mode actuellement.
Juste à côté, la nouvelle salle des fêtes en construction leur a fait probablement un appel du pied dans l’espoir de les voir un jour danser sous son toit…
À noter encore qu’une exposition permanente est à visiter jusqu’au 6 juillet dans la salle de la bibliothèque. Elle permet de découvrir toutes les facettes de cette discipline.190705_bibliotheque_danses_rev01

 

Juin 2019 : LGV Est-Européenne L’hommage à deux bâtisseurs : Alain Lacroix et Alain Cuccaroni
Extrait article DNA
Lundi après-midi, deux plaques commémoratives ont été dévoilées à Ernolsheim-lès-Saverne. Elles rendent hommage à Alain Lacroix, directeur du projet tunnel TGV de Saverne, et à Alain d’Alain Cuccaroni, directeur de la LGV Est. Tous deux avaient œuvré à ce projet.
Deux hommages à jamais gravés dans le grès des Vosges.
Désormais, sur les hauteurs d’Ernolsheim-lès-Saverne – à proximité du tunnel TGV – un monument lie à jamais deux grands artisans de la LGV Est européenne : Alain Lacroix et Alain Cuccaroni. « Ce fut leur dernier chantier », notent Catherine Lacroix et Catherine Cuccaroni, leurs veuves.
Leur dernier chantier
Pour rappel, Alain Lacroix, de la société Spie Batignolles, directeur du groupement d’entreprises et à ce titre superviseur opérationnel du chantier du viaduc du Haspelbeachel et du tunnel d’Ernolsheim, est décédé des suites d’une longue maladie en 2014. Alain Cuccaroni, directeur du projet LGV Est européenne, a perdu la vie dans le dramatique accident de la rame d’essai du TGV, en novembre 2015 à Eckwersheim.
Pour leur rendre hommage, deux plaques (*) ont été inaugurées lundi après-midi, en présence de nombreux proches, veuves, anciens collègues… et d’élus (maire et ancien maire d’Ernolsheim ainsi que des adjoints ou encore l’adjoint au maire d’Eckartswiller).
Ces deux plaques ont été apposées à un voussoir, voûte préfabriquée en béton qui tapisse les parois du tunnel. Toute « une symbolique », d’après Alfred Ingweiler, maire d’Ernolsheim-lès-Saverne. D’autant que sur une partie du voussoir, une partie d’un arc, en grès des Vosges, représente le tunnel.
« Lieu de mémoire en hommage à deux hommes d’exception, deux bâtisseurs »
« En dévoilant ces deux plaques nous transformons cet endroit en lieu de mémoire en hommage à deux hommes d’exception, deux bâtisseurs qui avaient un objectif commun : relier l’Alsace et au-delà au reste de la France », affirme dans son discours l’édile. Ajoutant qu’aujourd’hui « leur tunnel est aussi un peu le nôtre ».
Selon ses dires, il est de tradition quand un tunnelier décède, de lui rendre hommage en installant une plaque à son nom dans le tunnel. « Il était également évident pour moi comme pour la municipalité d’honorer la mémoire d’Alain Cuccaroni », ajoute-t-il. « Le temps a filé, mais nous sommes allés jusqu’au bout. »
Des collègues d’Alain Lacroix ont ensuite pris la parole, relevant « un homme talentueux », qui « avait compris que les vrais projets naissaient dans le cœur des hommes ». Puis ce sont Catherine Lacroix et Catherine Cuccaroni qui ont, avec émotion, parlé de leurs maris et de leur travail. « On avait toujours tendance à dire qu’on avait deux enfants, notre fille et la ligne LGV », se souvient Catherine Cuccaroni.
La municipalité, par la voix de son maire, s’engage à veiller sur ce lieu de mémoire.
(*) Installées il y a deux mois, ces plaques ont été financées en partie par la société Spie Batignolles, société où travaillait Alain Lacroix, et en partie par la municipalité d’Ernolsheim-lès-Saverne.190627_plaques_commemoratives_rev01

Catherine Cuccaroni et Catherine Lacroix dévoilent les plaques commémoratives, en présence d’Alfred Ingweiler, maire. Photo DNA.

 

Juin 2019 : Le conseil municipal à Paris A la découverte des institutions parlementaires
Extrait article DNA
Le conseil municipal à Paris A la découverte des institutions parlementaires
C’était un projet interne des conseillers municipaux sur le mandat : visiter l’Assemblée nationale et le Sénat.
Michelle Muller , première adjointe, l’a organisée et la sortie parisienne a été une réussite. Pour différentes raisons tous les conseillers n’ont pas pu participer au séjour qui a duré trois jours.
Accompagnés par leurs conjoints, ils sont partis de bonne heure le mercredi en TGV à partir de Saverne. Le premier rendez-vous a été celui avec le député Patrick Hetzel. Celui-ci les a reçus à l’entrée du Palais Bourbon et les a accompagnés durant toute la matinée, enrichissant les commentaires du guide local.
Trois jours de découverte
Le lendemain, c’est le sénateur Guy Dominique Kennel qui les a accueillis dans le superbe Palais du Luxembourg, siège du Sénat. Lui aussi est resté en compagnie du groupe durant toute la visite.
L’après-midi a été consacrée à la découverte de l’Hôtel de ville de Paris.
Les « moments libres » ont été consacrés au Palais de la Cité (Conciergerie) dont l’histoire était exceptionnelle et les tragédies permanentes comme le reflète la salle des 4000 noms. Bien sûr, la Sainte-Chapelle construite par Saint-Louis n’a pas été contournée.
Trois jours à Paris qui ont permis de bien et mieux comprendre le fonctionnement des institutions.190604_Le_cm_a_paris_rev01L’Assemblée nationale, le Sénat et l’hôtel de ville de Paris figuraient au programme. Photo DNA.

 

Juin 2019 : Ça s’apprend de vieillir ?
Extrait article DNA
« Il n’y a pas d’âge pour être aîné ». Il y avait une belle affluence à la rencontre prévention « ça s’apprend de vieillir ? » organisée en partenariat avec l’Abrapa sous l’impulsion de la section locale de l’Uniat (Union nationale des invalides et accidentés du travail) appuyée par la municipalité.
En effet, près de cinquante « jeuniors », comme les a appelés le maire Alfred Ingweiler lors de l’accueil, se sont intéressés à cette thématique.
« 29 % de la population d’Ernolsheim a plus de 65 ans et à la dernière fête des aînés 83 étaient présents alors que le potentiel était de 160 », a-t-il déclaré avant de passer la parole à Mme Boitelle, présidente de la section locale de l’Uniat. Elle a brièvement expliqué l’objet de la rencontre qui est essentiellement un projet de prévention, le but étant de vivre le plus longtemps possible tout en préservant son autonomie. « L’Uniat est fière d’avoir pu initier cette rencontre et peut prouver ainsi que ses domaines d’action sont beaucoup plus larges que connus ».
Puis Mme Moine de l’Abrapa (Association d’aide et services à la personne) a développé la thématique de la séance : l’âge. Elle a rapidement trouvé un consensus de l’assemblée qui a admis qu’il n’y a pas d’âge pour être aîné. « C’est une question d’état d’esprit » a lancé Jean-Pierre. D’autres comme Robert étaient ravis d’entendre qu’il ne fallait pas manger moins parce qu’on a atteint un certain âge.
La régularité. Seuls 30 % des facteurs de vieillissement dépendent de l’hérédité, tout le reste provient des habitudes, bonnes ou mauvaises. Avoir un sommeil régulier, manger à des heures régulières, avoir une activité physique, ont fait partie des conseils de Mme Moine.
Elle a également évoqué les risques de chute et comment les éviter. Le thème « mémoire » a fait, bien sûr, partie de son exposé et l’intervenante s’est voulue rassurante sur ce sujet.
Les deux heures ponctuées par des interventions et des questions des participants ont filé tellement vite qu’ils ont failli oublier le pot de l’amitié offert par la municipalité et l’Uniat.190602_rencontre_uniat_abrapa_rev01Mme Boitelle de l'Uniat et M me Moine de l'Abrapa. Photo DNA.

 

Mai 2019 : Victoire du 8 mai 1945, Le maire a rappelé le drame des incorporés de force
Extrait article DNA
C’est devant une assistance réduite que la municipalité a commémoré la victoire du 8 mai 1945. La cause en était probablement le mauvais temps.
Le maire Alfred Ingweiler était accompagné de ses adjoints Michèle Muller et François Schnell. Il a salué en particulier le maire honoraire Robert Zimmermann, l’ancien maire Jean-Pierre Adolff, les conseillers municipaux et les présidents et présidente d’associations. « Votre présence honore et vous honore », a-t-il déclaré.
Puis, sous l’accompagnement musical protocolaire assuré par Joël et Pierrick Aron, une gerbe a été déposée devant le monument aux morts.
Le maire a alors lu le message de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des armées. Il a rappelé le lourd tribut payé à cette guerre par Ernolsheim tout en regrettant qu’une fois de plus, dans ces messages, on oublie en haut lieu le drame des incorporés de force ou « Malgré-nous ».
« Si on oublie ailleurs, nous sommes ici pour rappeler. C’est notre devoir, nous leur devons cela. » Et d’énumérer les noms des trois soldats morts sous l’uniforme français entre 1939 et 1940 et les 15 « Malgré-nous » également tombés tout en rajoutant les deux villageois qui ont été tués lors du bombardement du Zornhoff du 19 novembre 1944.
Après la cérémonie, l’assemblée a été invitée par la municipalité à partager le verre de l’amitié à la mairie.190510_commemoration_8_mai_1945Ils ont rendu hommage à ceux qui ont laissé leur vie lors de la dernière guerre. Photo DNA.

 

Avril 2019 : Journée citoyenne, on se mobilise pour Dame Nature à Ernolsheim-lès-Saverne
Extrait article DNA
Malgré une météo capricieuse et incertaine, une trentaine de personnes s’est retrouvée samedi dernier à 8 h devant la mairie pour participer à la 4e journée citoyenne organisée par la commune.
Plusieurs chantiers sont repérés dans la semaine et en fonction du nombre d’inscrits les tâches sont réparties en plusieurs équipes. Munis de brosses, binettes, râteaux, taille-haies et autres matériels, chaque équipe s’est lancée vaillamment dans la besogne.
Embellissement des lavoirs, nettoyage de massifs, haies à tailler, talus à désherber, les occupations ne manquaient pas.
Des jeunes. Robin, 8 mois, bien calé dans l’écharpe maternelle a participé bien sagement à un chantier désherbage d’un massif. Tandis que les jeunes, Madeline, Laure, Fabien, Maxime, Alicia et Maéva se sont activés courageusement aux différents chantiers. C’est avec beaucoup de fierté que tout un chacun a pu admirer en fin de matinée tout le travail réalisé. Pauline, la maman de Robin, propose déjà sa participation pour l’année prochaine avec son fils.
Le matériel à peine rangé, la pluie diluvienne s’est abattue sur le village. Le groupe s’est réfugié au chalet du Club vosgien où les attendait une délicieuse soupe aux pois préparée par Marlyse et Élisabeth. Et chacun de commenter cette agréable matinée de travail, avec le sentiment d’avoir contribué à la propreté et la beauté du village.190505_journee_citoyenneIls se sont engagés pour leur commune. Photo DNA.

 

Avril 2019 : Commune nature Une libellule pour Ernolsheim-lès-Saverne
Extrait article DNA
Encore une belle distinction pour Ernolsheim ! Après avoir été reconnue « Village fleuri 1 fleur », la commune vient d’être labellisée « Commune nature 1 libellule ».
Une partie de la commission « fleurissement propreté » accompagnée de l’ouvrier communal et du maire Alfred Ingweiler s’était rendue à Eschau pour la remise officielle de la distinction. Ce dernier ne cachait pas sa satisfaction. « Nous avons signé la charte en juin 2018 et notre dossier a été retenu du premier coup », déclare-t-il.
Michèle Muller 1re adjointe en charge de l’opération indique : « Nous aurions même pu faire mieux, mais des dispositions de la charte ont changé trop récemment. Elle a intégré l’entretien du terrain de football et toutes les dispositions n’ont pas pu être prises à temps ».
Rppelons que l’opération « Commune nature » est portée par la Région Grand Est, appuyée par l’agence de l’eau Rhin Meuse et que la loi Labbé de transition énergétique pour la croissance verte interdit l’utilisation dans les collectivités locales, des produits phytosanitaires (désherbants) pour l’entretien des espaces verts, promenades, forêts et les voiries. Cette interdiction a été étendue à l’ensemble de la population depuis le 1er janvier 2019.
« Il a fallu modifier les pratiques »
« Cette distinction engage », appuie le maire. « Il a fallu modifier les pratiques du désherbage et la gestion de l’eau. Donc, fini le coup de “Roundup” que l’ouvrier communal répandait une ou deux fois par an, à grands jets de pulvérisateur. Fini le temps où l’on versait du chlore dans les abreuvoirs… »
Et les concitoyens ? Pour eux aussi ça change. Ils doivent maintenant admettre que de « l’herbe indésirable » fasse son apparition ici et là sur le domaine public et qu’elle reste un peu plus longtemps.
« C’est peut-être cela le plus dur mais c’est ainsi et tout le monde doit se sentir concerné », conclue Michèle Muller.
Il est vrai qu’à Ernolsheim on a toujours eu à cœur de préserver l’environnement et la nature. En témoignent les deux seuls exploitants agricoles, tous homologués « bio ».190406_commune_natureUne libellule à l’entrée du village. Photo DNA.

 

Avril 2019 : Environnement Mauvaise récolte et c’est tant mieux !
Extrait article DNA
La différence était vraiment flagrante : beaucoup moins de déchets ramassés que d’habitude lors du nettoyage de printemps d’Ernolsheim.
« Je participe à cette opération depuis qu’elle existe, et cette année, la différence est vraiment flagrante », déclare Gérard, avec plaisir. Cette satisfaction était largement partagée par l’ensemble de la trentaine de participants à l’opération « nettoyage du ban » reconduite d’année en année par la municipalité.
Autre motif de satisfaction, mise en exergue par le maire Alfred Ingweiler : la présence de jeunes et de nouveaux habitants.
Comme tous les ans, François Schnell était à la manœuvre. Après avoir remis gants, sacs-poubelles à chaque participant, il a réparti les équipes en fonction des secteurs à parcourir.
Au bout de deux heures de ramassage tout le monde s’est retrouvé autour d’une collation offerte par la municipalité et chacun de raconter ses trouvailles parfois insolites.
Il ne reste plus qu’à espérer que la tendance se maintienne.190402_nettoyage_bancIls ont participé au nettoyage de printemps. Photo DNA.

 

Mars 2019 : Cérémonie Accueil fleuri des nouveaux habitants d'Ernolsheim-lès-Saverne
Extrait article DNA
Alfred Ingweiler, maire d’Ernolsheim, ses adjoints et des membres du conseil municipal, notamment la commission « Fleurissement-propreté », ont accueilli récemment les nouveaux habitants et les concitoyens singulièrement impliqués dans le fleurissement et la décoration de la commune.
La cérémonie a commencé par la présentation de l’équipe municipale. Puis le maire a permis à chaque nouvel habitant de se présenter. Il leur a rappelé les particularités locales, les nombreuses associations et quelques dates importantes qui rythment la vie du village.
Pour conclure cette première partie de la manifestation, il n’a pas manqué de faire un point sur les projets communaux, notamment l’avancement de la construction de la salle des fêtes.
La deuxième partie de la réception était consacrée au fleurissement de la commune, plus précisément à la reconnaissance des efforts fournis par les concitoyens.
Michèle Parisot-Muller, première adjointe en charge de l’animation de l’équipe de la commission fleurissement-propreté, a présenté le plan d’action 2019 qui comporte notamment le changement de thème qui sera « la vigne et ses travaux ».
François Schnell, adjoint et président du jury fleurissement a alors pris le relais en distribuant pas moins de 28 diplômes et autant de bons d’achat offerts par la commune en guise d’encouragement.190328_fleurissement_nvx_arrivantsL’équipe municipale a présenté la commune aux nouveaux arrivants. Photo DNA.

 

Mars 2019 : Les plus beaux déguisements du carnaval d'Ernolsheim-lès-Saverne
Extrait article DNA
Une pluie de confettis et beaucoup de bruit ont ponctué le joyeux défilé des enfants d’Ernolsheim et du RPI (regroupement pédagogique intercommunal) lors de la cavalcade de mercredi 6 mars.
Un cortège bigarré de princesses, pirates, cow-boys, Zorro, reine de Saba, chevaliers, papillon et autres déguisements, sous l’œil attentif des parents, s’est ébranlé tout au long de la rue Principale. Tout ce monde s’est arrêté au beau lavoir pour la traditionnelle photo souvenir.
Pas moins de quarante enfants se sont ensuite retrouvés au club-house pour partager un bon goûter préparé par des membres de la commission fête du conseil municipal et des bénévoles. Les crêpes et le chocolat chaud, ont été suivis d’une parade des enfants déguisés qui a récompensé les plus beaux costumes par catégorie d’âge et d’une séquence de danse pour tous.
Sans nul doute, les enfants se donnent déjà rendez-vous pour l’année prochaine.190314_carnavalLes jeunes carnavaliers ont posé devant le lavoir du village. Photo DNA.


|Haut de page|